Cher internaute je te vois consterné devant un titre digne d'un de meilleurs romans de gare, et tu as raison, figures toi qu'avec cette prose je ne vise rien de moins que l'académie française, ben quoi !?!?!?! PPDA a bien osé le faire avant moi.

Revenons au sujet du jour, DBM ..arrrrgghhhhhhhrrrmmblblbllblb.

Oui, c'est l’effet que cela fait à un vieux jouer de DBM quand on prononce le nom de cette règle, c'est presque aussi fort que la réaction produite après l'évocation du mot BARKER, mais bien moins que DBR bien entendu !!!!

Comment en suis je arrivé à rejouer à La règle ? et bien tout  simplement en croisant un camarade du club, le GARNECOSAURE pour ne pas le nommer , après mes 2 parties de hott avec le psilète, il errait de table en table, l'œil éteint, hagard, comme un de ses nombreux orphelins de DBx ayant refusé d’abjurer.

Je l'interpelle et lui dit à peu près ces mots là " dis donc gamin, ca fait longtemps qu'on ne t'a point vu pousser du plomb, ca t'dirait une partie d' DBM"

et la, l'œil s'est allumé, "pourquoi pas, mais ca date un peu"

"Pas grave" lui répondis- je, "on se débrouillera".

Et c'est ce que nous avons fait...en décidant de jouer historiques, Abbassides contre T'ANG...bon, faut voir.

Chacun prépare sa listepour une rencontre une semaine plus tard, le but étant de retrouver un peu les mécanismes sans forcement terminer la partie.

Mon adversaire est plutôt un joueur défensif tandis que moi plutôt agressif, ce qui est de bon augure... sauf que le hasard va s'en mêler et nous obliger à jouer contre nature .

Premier lancer de dé pour déterminer l'agressivité, Mes 3 d’agressivité ne me permettent pas d’être attaquant face aux 1 de mon adversaire.

Le GARNECOSAURE me dit qu'il aurait préféré être défenseur le bougre, "qu'a cela ne tienne, cela ne t'empêche pas de jouer défensif".

Il décide de pourrir un peu le terrain,même si je réussis à le convaincre de modérer ses ardeurs vu les deux armées jouées...il ne réussit pas à en caser, ou si peu, de son côté.

Cela ne l'arrange manifestement pas car il n'a que 2 collines douces pour s'appuyer et faire sa bulle habituelle ;-) , et moi non plus, car tous ces terrains vont m'empêcher de bouger.

La conséquence de  tout cela est qu'il va devoir jouer offensif tandis que moi je serai plutôt défensif, coincé dans les terrains difficiles.

Son armée composée essentiellement d 'irréguliers , à part  les généraux,  est donc plutôt imposante  au détriment du mouvement, il a choisi de ne prendre que 3 génaux sur les 4 autorisés.

Mon armée est entièrement composée de réguliers. Ca manque de cavalerie à mon gout mais j'ai du faire avec ce que j'avais en chinois.

Je décide de me déployer sur l’aile gauche et de mettre une partie d'un corps en embuscade sur l’aile droite pour le fun (quoi, on peut s'amuser non ???)

Vu le peu de place pour bouger je décide d'essayer de faire passer ma cavalerie sur les ailes et au centre si possible et de pousser ensuite avec les booozes X (bw  x).

Finalement, j’aurais passé beaucoup de temps à le harceler, l’obligeant à consommer des pips pour empêcher ma cavalerie de passer mais n’ai jamais pu franchir la ligne de bataille adverse, trop à l’étroit sur ce terrain.

N’ayant droit à aucun d’auxiliaire et peu de psiletes, j’étais un peu limité en possibilité de défense ou d'attaque hors plaine.

Une carence de pips (3,1,1) lors du 3 éme tour m’a par ailleurs contraint à fuir à faire un choix et donc à fuir  sur l’aile droite  pour reculer ma cavalerie au centre.

 Place aux images

 

 L'aile droite ababsside

Photo 073

 

L'abbasside

Photo 069

 

Le centre T'ANG

Photo 070

 

Les quelques malheureux psilètes chinois  sur la colline

Photo 071

 

Un détachement de cavalerie chinoise au centre a repéré une brèche dans la ligne adverse.

Photo 072

 

La cavalerie légère abbasside tombe nez à nez avec de la cavalerie lourde chinois soutenue par de la cavalerie légère.
Le combat s'engage, l'abbasside réussit à limiter la casse et ne perdra sur l'ensemble des contacts que 2 plaquettes.
On aperçoit les renforts abbassides qui accourent, ce sera toujours cela de moins au centre et ça consomme du pip tout ce petit monde.

Photo 078

 

Sur l'aile gauche abbasside, la cavalerie irrégliere ordinaire est précédée des psiletes

Photo 074

 

Sur l'aile gauche abbasside, l'infanterie composée de lancier avance tandis qu'un détachement de cavaliers vient en support

Photo 076

 

Sur l'aile droite, la cavalerie légère abbasside recule

Photo 077

 

L'aile gauche continue son mouvement.

Photo 089

 

Un détachement de cavalerie chinoise vient harceler l'aile droite abbasside.
Les lanciers supportés (bows(vx)) avancent.

Photo 079

 

Malgré de bon jets de dès, l'abbasside ne peut avancer sa warbanb et ses auxilliaires faute de points suffisants, préférant répondre aux menaces de la cavalerie chinoise.

Ceci m'arrange plutôt, je n'avias que 6 psilètes à opposer à sa warband et à ses auxiliaires, ce qui était trop peu pour espérer le contenir.

J'avais prévu le pire en laissant 8 bow x près des bagages pour contrer une attaque éventuelle après franchissement du terrain.

Photo 080 Photo 081

 

Nouveau contact sur l'aile droite chinoise.

Photo 082

 

 

Quel embarras pour l'abbasside, mais à quel corps attribuer le 6 ??? :-)

Photo 084

 

La cavalerie légère arabe recule.

Photo 088

 

Sur l'aile droite abbasside la cavalerie légère reflue et laisse la place à la cavalerie ordinaire qui démontera (lanciers) pour faire face à la cavalerie chinoise.
La cavalerie fuit face au lanciers au double mais le combat est inégal et le risque est grand de rester au contact et de se faire prendre de flanc

Photo 089

 

La cavalerie chinoise  au centre s'éloigne des archers arabes

Photo 095

 

Carence de pips oblige à faire des choix, la cavalerie chinoise recule sur son aile droite.

Photo 092

 

Poursuivie par la cavalerie arabe

Photo 093

 

La fière infanterie chinoise peut enfin faire mouvement pour se préparer au choc.

Photo 094

 

le réapprentissage de la règle, le terrain et le type d'armée se faisant face n'a pas facilité les choses et nous n'avons pas terminé cette partie mais je ne regrette pas, ayant pu y retrouver goût à DBM et qui sait, nous en serons peut être pas les seuls.

Cette partie fut donc vraiment agréable avec un joueur sympathique avec lequel nous devons remettre cela prochainement.
Pour moi cela sera du fatimide ou de l’omeyade certainement.

Prochaine partie prévue avec un autre camarade de jeu ...égyptiens du nouveau royaume contre peuples de la mer...à DBM .

Je vais pouvoir recommencer à explorer les 4 livres et joeur moultes armées différentes, le plaisir au détriment de l'efficacité :-)

 

- Le lansquenet -